Impulsion, par Bernard Henninger

16 mars 2015 par Sylfraor

Illustration par YOz

Illustration par YOz

Impulsion, c’est de la science-fiction, mais pas de celle où le futur est lointain et où l’humanité a beaucoup divergé de celle que l’on connaît. Au contraire, les humains sont ceux que nous connaissons bien et le livre nous invite à suivre la vie d’une ingénieure et de la sonde qu’elle va concevoir et lancer.
La sonde va lentement et tranquillement et le récit en va de même. Nous avons donc le temps de découvrir la vie, avec ses joies et ses peines, ses moments de succès et ses difficultés, de notre ingénieure.

Le roman traite donc de la recherche mathématique (un peu), de la découverte de l’espace (un peu plus), de la fabrication du vin et de la région bordelaise (aussi). Mais surtout, il traite de la vie, de l’amour, des rivalités, de la maladie et de la mort, de la vieillesse.
Ce qui fait que j’ai beaucoup aimé ce texte, c’est qu’il dit tout cela avec une sérénité et une prose qui nous font vivre ces événements comme un moment de bonheur. Il nous propose de voir les équations mathématiques comme des vers d’un long poème, les étoiles comme les illustrations de la beauté de notre monde.
Il rappelle aussi que beaucoup de scientifiques ne sont pas froids, mais que la science peut être poésie et aventure. Ingénieur également, je me reconnais beaucoup dans ce monde d’humain et de rêve, loin du monde professionnel et de ce qu’il me propose au quotidien. Ce texte nous offre une vision encore enchantée de l’espace tout en ne niant pas les réelles limites que les humains ont à travailler ensemble.

Je recommande donc la lecture de ce roman, même si les aléas de l’édition doivent l’avoir rendu introuvable pour le moment. J’ai passé un très agréable moment de lecture et je pense que c’est une occasion pour ceux qui ont hésité entre la carrière de la poésie et celle de la science de s’apercevoir que ces deux mondes ne sont pas si éloignés.